EXPOSITION A TABLE AU MOYEN AGE

Stations de métro
Plan du métro de Paris
Carte interactive du métro de Paris
Calcul d'un itinéraire en bus

Moyen de transport :
    


Exposition A table au Moyen Âge (jusqu'au 3/01)

Expositions -> Histoire / Civilisations

Du 2020-01-08 13:30:00 au 2021-01-03 18:00:00

Cette exposition invite le visiteur à la table médiévale. Il y découvre le mobilier et la vaisselle de table sous toutes leurs formes, les manières de tables, l’organisation du repas et ses menus, le choix des ingrédients, les contraintes alimentaires jusqu’aux excès de table ! Exposition prolongée jusqu'au 3/01 (sans réservation)

Lieu : Tour Jean sans Peur, 20 rue Étienne Marcel, 75002 Paris
Comment y aller en métro ou en bus : 4 : Étienne Marcel (64m) 4 : Les Halles (196m) 29 : arrêt Turbigo - Etienne Marcel A, B, D : les Halles

Tarif : 6€ / TR : 4€ (étudiants, professeurs, demandeurs d'emploi, amis du Louvre et amis du musée de Cluny, enfants 7-18 ans, cartes ICOM-ICOMOS) Gratuité : - 7 ans (enfant devant être accompagné), journalistes, conférenciers
accès : libre
Contact : Tour Jean sans Peur (Tél : 01 40 26 20 28)

Du passé faisons table rase

Au Moyen Âge, la table n’est pas encore « dormante » mais montée sur tréteaux, d’où l’expression « mettre la table ». Lors d’un repas, la table est couverte d’une nappe de lin doublée d’une « longière » (serviette commune) avant de recevoir les tranchoirs servant d’assiettes, les coupes et les couteaux. Dressoir pour la vaisselle précieuse mais aussi tentures verdoyantes et jonchées de fleurs fraiches célèbrent la richesse du propriétaire dans un cadre idyllique.

À table !

La table du seigneur, est parfois surélevée, toujours proche de la cheminée. Sont distingués un haut bout (proche de celle-ci) d’un bas bout. Conséquence : le nombre de plats servis ne sera pas le même en fonction de l’emplacement. Si l’invité d’honneur voit tous les mets servis devant lui, ceux du bas bout devront seulement se contenter d’une demi-aile de poulet !

Début et fin de repas sont marqués par le lavage des mains, rituel dont témoignent de nombreux aquamaniles et aiguières. Outre l’hygiène, les traités de bonnes manières insistent aussi sur la retenue, le fait de ne pas empiéter sur l’espace de son voisin et de rendre hommage à l’hôte même si les plats sont trop cuits ou trop salés.

La chaîne de l’être

Selon la pensée médiévale héritée de la Physique d’Aristote, l’univers est doté d’une organisation verticale, depuis Dieu jusqu’aux objets inertes, situés au plus bas. C’est pourquoi, dans les festins, les fruits sont préférés aux légumes et les oiseaux aux quadrupèdes. Le choix des ingrédients dépend aussi des saisons, de la santé et surtout du calendrier religieux qui impose un jeûne sur le tiers de l’année. Si bourgeois et aristocrates prennent deux repas par jour, ouvriers et paysans doivent se nourrir plus régulièrement mais avec des mets d’une grande monotonie : leur repas est constitué de pain à 70 % avec du vin léger et d’un companage (ce qui accompagne le pain, surtout des légumes).

Le pays de Cocagne

L’angoisse de la famine au Moyen Âge a produit l’utopie économique du pays de Cocagne dès le XIIe siècle. Le banquet en est une des expressions majeures.

À la fin du XIIIe siècle, recettes et ordre des mets sont consignés dans des manuscrits tel le Viandier de Taillevent  écrit par le maître queux des rois Charles V et Charles VI. Dans ces repas parfois gargantuesques, entre 600g et 1kg de viande sont proposés par jour et par personne sans que tout soit consommé !

Pouvoir et convivialité à table

Les festins permettent d’impressionner durablement les convives tout en valorisant le maître des lieux. Dans cette optique, une attention particulière est portée à l’entremets, pièce spectaculaire apportée au milieu du repas. Le vin, qui tient également une place centrale, est mis en scène par des fontaines de table. Cette prodigalité est vivement critiquée par les moralisateurs. Plus que la surabondance alimentaire, c’est l’excès de plaisir éprouvé à manger qui met la gourmandise au premier rang des péchés capitaux.

____________________

Bon à savoir !

Billet pour l'exposition A table au Moyen Âge, incluant l'accès à la tour Jean sans Peur

Parcours-jeu offert aux enfants

Exposition traduite en anglais

____________________

Contexte covid-19

Gestes barrières indispensables : port du masque, distanciation physique, friction des mains avec solution hydroalcoolique à l'entrée

Fréquentation limitée à 15 personnes

Pas de réservation : une contremarque vous sera remise à l'accueil

Temps de visite conseillé (avec la tour Jean sans Peur) : 1h30


      © 2020   www.itineraire-metro.fr   Informations légales