trajet en métro de Pont de Levallois Bécon à Crimée


éviter la marche à pied au départ ou à l'arrivée

 


Stations de métro
Plan du métro de Paris
Carte interactive du métro de Paris
Calcul d'un itinéraire en bus

 

Comment aller de Pont de Levallois Bécon à Crimée en métro :
pietonSe rendre à la station Pont de Levallois Bécon et prendre la ligne de métro ligne de metro 3 en direction de Gallieni
13Pont de Levallois Bécon
23Anatole France
33Louise Michel
43Porte de Champerret
53Pereire
63Wagram
73Malesherbes
83Villiers
93Europe
103Saint-Lazare
113Havre Caumartin
123Opéra
pieton
Correspondance
Changer à la station Opéra et prendre la ligne de métro ligne de metro 7 en direction de La Courneuve - 8 mai 1945
137Opéra
147Chaussée d'Antin La Fayette
157Le Peletier
167Cadet
177Poissonnière
187Gare de l'Est
197Château Landon
207Louis Blanc
217Stalingrad
227Riquet
237Crimée
pietondescendre à la station Crimée
 
Position des sorties sur le quai de la station de métro Crimée (les wagons en vert sont à proximité des sorties)
position des sorties

 

L'itinéraire de Pont de Levallois Bécon à Crimée :

Le trajet le plus rapide en métro au départ de Pont de Levallois Bécon et à destination de Crimée est parcouru en 44 minutes. Ce trajet emprunte les lignes 3 et 7. Il comporte un changement et 23 stations. Le changement s'effectue à Opéra. Le lieu de départ, Pont de Levallois Bécon, est situé à une distance de 7,123 km de la destination. A pied, le temps de trajet entre la station de départ et la destination est de 1 h 35 mn.
voir plan interactif

 

 

Particularités des stations :

La station de métro Pont de Levallois Bécon, située à Levallois-Perret, a été ouverte pour la première fois au public le 24 septembre 1937. La station Crimée, localisée à Paris, a été inaugurée le 5 novembre 1910.

 

Fréquentation annuelle des stations :

Métro Pont de Levallois Bécon : 4 969 844 voyageurs
Métro Crimée : 6 613 387 voyageurs

 

 

Crimée

La sortie du métro Crimée donne sur l'avenue de Flandre non loin de la rue de Crimée dont le nom fut donné en mémoire de la guerre de Crimée (1853-1856) opposant la Turquie, l'Angleterre, le Piémont et la France à la Russie.