trajet en métro de Glacière à Crimée


éviter la marche à pied au départ ou à l'arrivée

 


Stations de métro
Plan du métro de Paris
Carte interactive du métro de Paris
Calcul d'un itinéraire en bus

 

Comment aller de Glacière à Crimée en métro :
pietonSe rendre à la station Glacière et prendre la ligne de métro ligne de metro 6 en direction de Nation
16Glacière
26Corvisart
36Place d'Italie
pieton
Correspondance
Changer à la station Place d'Italie et prendre la ligne de métro ligne de metro 5 en direction de Bobigny - Pablo Picasso
45Place d'Italie
55Campo Formio
65Saint Marcel
75Gare d'Austerlitz
85Quai de la Rapée
95Bastille
105Bréguet Sabin
115Richard Lenoir
125Oberkampf
135République
145Jacques Bonsergent
155Gare de l'Est
165Gare du Nord
175Stalingrad
pieton
Correspondance
Changer à la station Stalingrad et prendre la ligne de métro ligne de metro 7 en direction de La Courneuve - 8 mai 1945
187Stalingrad
197Riquet
207Crimée
pietondescendre à la station Crimée
 
Position des sorties sur le quai de la station de métro Crimée (les wagons en vert sont à proximité des sorties)
position des sorties

 

L'itinéraire de Glacière à Crimée :

Le trajet le plus rapide en métro au départ de Glacière et à destination de Crimée est parcouru en 42 minutes. Ce trajet emprunte les lignes 6, 5 et 7. Il comporte deux changements et 20 stations. Le premier changement s'effectue à Place d'Italie. La deuxième correspondance s'effectue à Stalingrad. Le lieu de départ, Glacière, est situé à une distance de 7,097 km de la destination. A pied, le temps de trajet entre la station de départ et la destination est de 1 h 35 mn.
voir plan interactif

 

 

Particularités des stations :

La station de métro Glacière, située à Paris, a été ouverte pour la première fois au public le 24 avril 1906. La station Crimée, localisée à Paris, a été inaugurée le 5 novembre 1910.

 

Fréquentation annuelle des stations :

Métro Glacière : 5 083 429 voyageurs
Métro Crimée : 6 613 387 voyageurs

 

 

Crimée

La sortie du métro Crimée donne sur l'avenue de Flandre non loin de la rue de Crimée dont le nom fut donné en mémoire de la guerre de Crimée (1853-1856) opposant la Turquie, l'Angleterre, le Piémont et la France à la Russie.